Parmi toutes les questions que l'on se pose avant l'arrivée d'un bébé il y a celle de l'alimentation. Et là c'est pas compliqué, deux choix s'offrent à nous : biberon ou sein ? Sein ou biberon ? Enfin pas compliqué, façon de parler, il faut faire un choix, peser le pour et le contre de chaque méthode. J'ai choisit l'allaitement au sein.

Pourquoi ?

- Et pourquoi pas ? On verra bien, je peux toujours changer d'avis. L'inverse est beaucoup plus dur. Je suis curieuse, j'ai envie d'essayer, de voir si j'en suis capable. Ca paraissait un peu magique, que je puisse produire du lait ( ça fait un peu vache "produire", non ? ). Mais j'avoue que j'avais peur d'avoir mal.

- Je voulais le meilleur pour mon bébé. Enfin, très honnètement, ce n'est pas cette raison qui a fait pencher la balance. Enfin bien sur que je voulais le meilleur pour lui, mais ce ne fut pas la principal raison. Par contre c'est maintenant une des raison pour lesquelle je veux continuer.

- Sûrement parce que je me rappelais que quand ma mère allaitait ma petite soeur ou mon petit frère, elle nous avait dit à ma soeur et moi que c'était super d'allaiter son bébé. Elle nous avait dit qu'elle serait contente si nous choisissions cette option quand nous serions des mamans.

- Parce que je suis un peu radine aussi. Je peux faire du lait moi même et gratuitement, c'est dommage d'acheter du lait. Surtout que ça coute la peau du  popotin.  

-Ca me semblait pratique. Pas de bibs à laver, rien à transporter. Pas besoin de faire patienter bébé pendant que le bib chauffe, pas de risque de lait trop chaud ou trop froid. Pas de rupture de lait un dimanche aprem ou tout est fermé. Enfin ça me paraissait simple quoi.

Au début de ma grossesse, je me suis dit : " je vais essayer d'allaiter, mais je ne me prends pas la tête, si ça marche pas tant pis "

L'accouchement approchant, je disais plutôt : " j'espère que ça marchera " je voulais allaiter, vraiment, je ne savais pas combien de temps, au moins au début.

Et puis en fin de grossesse, il fallait que je réussisse. Je voulais allaiter.

Et puis le jour de l'accouchement, on me proposa de donner la première tétée. J'attendais ça avec impatience. Je n'avais plus peur d'avoir mal. Je venais d'accoucher, je pouvais bien me faire tirer un peu le téton... J'avais hâte, j'étais toute excitée. On me pose mon fils contre mon sein, j'ai le sourire, il commence à léchouiller. Toute contente je me tourne vers la sage femme " il tête ? ". " Euh, je ne pense pas. Quand il tètera vous le saurez, vous en serez sure. " " AÏE ! ". En effet, j'en suis sure. Je ne perds pas pour autant le sourire. C'est magique, il tète. Je me souviens comme j'étais fière. Un si petit bonhomme... et il sait déjà téter...

Les premiers jours n'ont pas été les plus simples. Mais je me suis accrochée. Le personnel de la mater ne s'est pas montré très à l'écoute, j'avais l'impression de faire tout de travers. Je le faisais téter trop souvent, pas assez souvent. Je faisais téter trop longtemps ou pas assez. Je donnais un sein, il fallait donner les deux. Et inversement... Le 3ème jour on m'a conseillé de donner un complément de lait artificiel. Mon fils avait faim, j'ai accepté. J'ai demandé une tasse, ou une pipette. On lui bourrait de force un bib dans la bouche. Une seule auxiliaire de puériculture a accepté de me donner un gobelet. Elle m'a même montré comment faire. Puis ma montée de lait est arrivée, puis on est rentré à la maison. Et là j'ai pu commencé à allaiter sereinement...

Lundi mon fils a eu 3 mois... 3 mois je l'allaite exclusivement ( mis à part l'épisode de la mater, mais ça, ça ne compte pas, ça ne compte plus ). Je ne sais pas jusqu'à quand ça durera, mais aujourd'hui je n'ai pas envie que ça s'arrête. Pas maintenant en tout cas...

Et toi tu as allaité ? Tu as biberonné ? Quelles furent tes motivations ?

IMG_1282

lui et moi, aout 2012