Salut les copins, c'est le Petit Prince. Je viens de mettre ma mère à la sieste, avec son doudou. J'en profite pour prendre les clés du blog. J'ai cru comprendre qu'elle dressait un tableau de moi pas joli, joli ( ici ). Mais de quoi j'ai l'air maintenant ? Si vous voulez savoir, la vie de bébé avec elle c'est pas non plus tous les jours Disneyland...

Quand je suis né, elle était aux anges. Elle m'a donné son sein, si rassurant dans ce monde inconnu. Elle m'a juré son amour éternel. elle m'aimait " à l'infini jusqu'au ciel ". Elle était tout pour moi. Elle était la seule que je connaissais déjà. J'avais grandi en elle, je connaissais le bruit de son coeur, la douceur de ses mains. Pour rien au monde je ne voulais la lâcher, j'étais si bien au creux de ses bras, contre son sein. Elle me répétait qu'elle m'aimait, plusieurs fois par jour, " à l'infini jusqu'au ciel ". Je crois que je l'aimais aussi, sans trop savoir ce que cela signifiait. Quand j'avais faim elle me nourrissait de son lait si chaud, si doux, si réconfortant. Quand je me sentais seul elle me serrait tout contre elle. Je voyais bien que des fois elle en avait marre. Des fois elle râlait même, elle aurait voulu me poser. Mais j'avais tellement besoin de son contact, j'aimais tellement son odeur, j'étais tellement seul sans elle... 

Et puis j'ai pris confiance en moi et en ce monde qui me paraissait trop grand, trop bruyant... J'ai commencé à découvrir mon environnement, les personnes qui m'entouraient. Il y avait mon papa, je le connaissais depuis ma naissance , on avait commencé à s'apprivoiser. Mais ce n'était pas ma maman. Ce n'était pas ma maman mais il me plaisait. Sa voix grave et ses bras musclés étaient rassurants. Et lui aussi maintenant pouvait me nourrir. D'ailleurs la cuillère c'est presque aussi bon que le tétou de ma maman. Il me faisait jouer, il me lisait des histoires et il a même appris des chansons, juste pour moi. Il est génial mon papa... Il m'aimait, ma maman aussi " à l'infini jusqu'au ciel ".

Et puis j'ai ouvert mon coeur plus largement. C'est vrai que je réclamais moins maman. Mais elle me l'avait dit, elle m'aimerait toujours, " à l'infini jusqu'au ciel ".

Alors pourquoi elle m'a laissé à la crèche ? Je croyais qu'on resterait tout les 2, pour toujours. C'est bien la crèche, les nounous sont gentilles, j'ai des copines maintenant et puis il y a pleins de jouets. D'ailleurs à la crèche, je suis toujours sage, les nounous elles le disent. Mais je ne suis pas avec maman. A la crèche, il faut que je sois sage, il faut que les nounous m'aiment bien, les copines aussi. 

A la maison je ne suis pas toujours très sage, il parait.

Mais c'est pas de ma faute si je crie, quand elle veut changer ma couche. Elle était enfin toute chaude et confortable et elle va m'en mettre une nouvelle, froide. C'est normal, je me débats, je crie mon mécontentement. J'avoue que je lui ai même déjà donné des coups de pieds.

A coté de la caisse de la supérette, j'ai vu le pain. Elle ne m'en a pas donné. Mais moi j'en avais très envie, alors je me suis couché par terre et j'ai pleuré très fort. J'en voulait juste un petit bout, et il y en avait plein des pains. Pourquoi elle ne m'a pas donné un petit quignon ?

Je suis resté tout seul avec papa aujourd'hui. Maman était au boulot. Elle m'a manqué, on lui a téléphoné avec papa, je lui ai envoyé des bisous qui pètent. Elle n'est pas rentrée. J'étais bien avec papa, on a joué. Mais maman m'a manqué. Alors c'est normal le soir que je la boude un peu.

A midi, on a mangé des coquillettes, j'adore ça, avec du fromage râpé et même du ketchup. J'étais trop content. J'ai voulu faire goûter le ketchup à ma maman, c'est tellement bon. Je voulais lui faire goûter sur mon doigt, mais un tout petit peu, pas trop. Parce que moi j'adore ça. Elle a failli me gober le doigt, je n'avais plus de ketchup. Elle avait rien compris. J'étais vexé, je lui ai jeté mes coquillettes.

C'est pas facile tu sais d'être un bébé de 18 mois. Mais je sais que malgré tout ça, ma maman elle m'aimera toujours " à l'infini jusqu'au ciel "

IMG_7869 IMG_7870

 

Juste après avoir pris les photos, je lui ai envoyé un magistral coup de boule dans le nez. Mais c'est de sa faute aussi, elle m'a dit qu'à midi on mangeait des carottes...

 

Je suis aussi sur FACEBOOK et sur INSTAGRAM